Hypersexualisation: trois mesures… d’urgence?

0
727

La sénatrice UMP Chantal Jouanno a rendu cette semaine son rapport sur l’hypersexualisation des petites filles. Plus qu’un diagnostic, elle a fait trois propositions concrètes pour limiter ce phénomène dangereux pour les petites filles.

Alors qu’elle déclarait le mois dernier dans une interview donnée au Point, que l’hypersexualisation était « un phénomène tout à fait marginal » (voir notre article), Chantal Jouanno semble avoir changé d’avis.

Dans son rapport rendu cette semaine au gouvernement, elle fait état d’un véritable danger : « L’hypersexualisation est la cause de la régression féminine. » A la clé, trois propositions qui, au seuil des élections, risquent plus de sonner comme un effet d’annonce que comme l’ouverture d’une vaste réflexion sur la protection de l’enfance à l’heure des réseaux sociaux et du bombardement d’images.

Côté Mômes s’inquiétait, dès l’été 2011 de la dérive du traitement de l’image des jeunes filles. Une dérive qui doit interroger les parents sur le rôle qui leur incombe dans la transmission des valeurs, de l’estime et de l’image de soi. Pas sûr que des lois, fermant le débat, permettent aux parents de retrouver leur place.

Plus de petites égéries

Chantal Jouanno propose tout d’abord d’interdire aux moins de 16 d’être égéries d’une marque. Le principe : les marques ne respectant pas les règles du jeu seraient dénoncées sur internet par les consommateurs et les associations eux-mêmes.

Adieu, concours de mini miss

La deuxième proposition de la sénatrice s’attaque aux concours de mini miss, pratique la plus éloquente en termes d’hypersexualisation des petites filles. Elle propose d’interdire les concours de beauté aux moins de 16 ans.

Retour de l’uniforme

Enfin, Chantal Jouanno propose le retour de l’uniforme à l’école primaire. Vraie solution ? Dans une interview donnée à 20 Minutes, elle tempère : « Même si cela ne permet pas de lutter contre l’hypersexualisation. Regardez, le Japon est touché par ce phénomène alors que l’uniforme est de rigueur… »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.