Le conflit, ça a du bon

0
1227

Le conflit entre ado et parent serait bénéfique. Ça vous étonne ? C’est pourtant ce que montre une étude parue dans le journal « Child Development ».

On culpabilise parfois quand on entre en conflit avec son enfant. Mais le conflit fait partie intégrante du processus d’affirmation de soi chez l’adolescent. Une étude (parue dans le journal américain Child Development) montre que l’absence de disputes parent/enfant conduit à une moindre résistance face à la pression des pairs.

En somme, un enfant obéissant, c’est bien ; mais un enfant qui dit ‘non’ ou essaye de négocier avec vous sera à même de faire pareil avec ses camarades.

Les disputes, oui, mais sans tomber dans l’agressivité

Si un enfant qui obéit aveuglément n’est pas le mieux armé pour contrer ses pairs, un enfant agressif qui se met en position dominante vis-à-vis de ses parents, reproduira les mêmes comportements face à ses camarades. D’où une certaine urgence à fixer des limites…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.