Quand la lecture relie les générations

0
497

Marcelle Bernon, coordinatrice de Lire et faire lire à Paris, témoigne de l’enthousiasme des bénévoles… Et des enfants ! Côté Mômes : Comment entrez-vous en contact avec les établissements où vous intervenez ?

Marcelle Bernon : Tout d’abord, il est important de rappeler la genèse de ce projet, né à la suite du regroupement de trois associations fortement impliquées dans la vie sociale et civile : le Relais Civique, association fondée en 1998 par Alexandre Jardin, La Ligue Française de l’Enseignement et de l’Education Permanente et l’Union Nationale des Associations Familiales. On s’est d’abord adressés au ministère de l’Education nationale, qui a publié un bulletin officiel encourageant les inspecteurs académiques et de l’Education nationale à promouvoir Lire et faire lire. Ensuite, il y a eu des réunions dans les rectorats et tous les inspecteurs et directeurs ont été informés de notre existence. Alexandre Jardin s’est beaucoup impliqué, beaucoup exprimé sur cette initiative dans les médias. Et puis nous sommes présents sur les salons, celui des seniors ou de l’éducation pour ne citer qu’eux. Les établissements nous contactent spontanément et c’est bien ainsi. Nous n’irons jamais dans un établissement si son directeur n’est pas d’accord et s’il n’y a pas une volonté commune de lui-même et de l’équipe enseignante pour faire vivre ce projet.

CM : Comment recrutez-vous vos bénévoles et quel est leur profil ?


MB : Il faut avoir au minimum 50 ans. Il y a des retraités mais pas seulement. Il y a des mères de famille, on a pas mal de bénévoles aussi qui nous disent qu’ils n’ont pas d’enfants mais qu’ils les aiment beaucoup et nous les accueillons volontiers. On a un peu moins de 20% d’enseignants, un inspecteur d’académie… Surtout des femmes ! Mais quand les hommes s’impliquent, ils le font avec énormément de gentillesse. Nous en avons un extraordinaire qui intervient dans trois établissements différents et, comme il est kinésithérapeute, il va aussi voir les personnes âgées bénévoles comme lui en leur proposant des massages gratuits ! Le principal critère de sélection, c’est l’enthousiasme et les meilleurs juges, ce sont les enfants eux-mêmes. S’ils n’acceptent pas un bénévole, ce dernier aura peu de chances de poursuivre. Et puis nous avons établi un certain nombre de règles : ne jamais être seul avec un enfant, ne pas se comporter en pédagogue ni en grands-parents… Pas simple mais nous organisons régulièrement des réunions où les bénévoles peuvent échanger autour de leurs pratiques et de leurs soucis. Nous leur proposons aussi des initiations avec des comédiens pour travailler la lecture à haute voix. Autre point important : il faut qu’ils puissent choisir des livres qui leur plaisent. Notre objectif, c’est qu’ils n’aient pas l’impression d’être abandonnés, laissés seuls. Ils viennent d’horizons très différents mais comme c’est le livre et les enfants qui les relient, il y a tout de suite une chaleur humaine entre eux.

CM : Quels sont vos projets d’avenir pour l’association ?


MB : Au début de l’aventure, Lire et faire lire, c’était à partir du CP. Or, la grande section de maternelle est la première partie d’un cycle d’apprentissage et nous avons eu énormément de demandes. Nous nous sommes donc développés dans ce sens. Nous sommes actuellement dans une SEGPA (Section d’enseignement général et professionnel adapté) où nous avons 12 bénévoles qui s’occupent d’ados et pré-ados en difficulté. Et puis nous avons, ce qui est nouveau aussi, une bénévole qui travaille dans un centre d’animation. Je travaille pour l’UDAF (Union Départementale des Associations Familiales) où l’on fait beaucoup de choses contre l’illettrisme. Mon objectif pour l’avenir, ce serait de lire aux enfants en présence des parents, par exemple le samedi matin, pour que les parents s’intéressent à ce que font leurs enfants. Les enfants apprennent mais après, il faut qu’ils puissent mettre en pratique ce qu’ils ont appris.

Evaluez cet article
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.