Suède : une école maternelle anti-sexiste

0
535

A Stockholm, une école maternelle propose un enseignement anti-sexiste. Tout y est prévu pour que les enfants soient traités de manière identique, qu’ils soient des filles ou des garçons. En pratique, ça se passe comment ?Dans cette école maternelle, toutes les précautions sont prises pour que filles et garçons soient traités de façon identique. Loin des contes de fées plein de clichés sexistes (des princesses incapables de se sauver toutes seules, des chevaliers toujours au masculin), les livres sont sélectionnés pour leur approche différente des rapports filles – garçons. Même chose pour les jouets, qui sont proposés aux enfants de manière à ce qu’ils les choisissent uniquement en fonction de leurs envies. La directrice, Lotta Rajalin, insiste sur l’importance de donner aux petits une palette de choix la plus large possible. « Nous voulons leur montrer tout ce que la vie peut avoir à offrir, pas uniquement la moitié », explique-t-elle.

Dinette ou pistolet en plastique ?

L’idée de départ de cette directrice : les constructions sociales plongeraient très tôt les enfants dans des schémas trop fermés. Dès le plus jeune âge, les enfants sont en effet conditionnés pour se référer aux clichés de leur sexe. Petites filles mignonnes, pipelettes et féminines apprenant précocement à être des mères en jouant à la poupée ; petits garçons costauds et volontaires, apprenant à être compétitifs et directifs en jouant à la guerre. Mais dans cet établissement, on ne cherche pas à renverser l’ordre des choses pour autant ! « Toutes les filles savent qu’elles sont des filles et les garçons savent qu’ils sont des garçons. Nous ne touchons pas à l’identité sexuelle biologique des enfants mais à la question sociale. », explique la directrice.

Evaluez cet article
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.