Comment les enfants nous voient-ils ?

0
743

Comment les enfants imaginent-ils le monde des adultes, comment voient-ils leur avenir, leurs relations avec leurs parents ? Nous sommes allés interroger les enfants d’une école de banlieue parisienne dite sensible. Et de la sensibilité, nous en avons trouvé beaucoup quand ils nous parlent du sens de la vie.
Qu’imagine-t-on de la vie des grands quand on a 10 ans ? 21 enfants d’une classe de CM2 d’une banlieue parisienne « difficile » se sont prêtés au jeu de nos questions d’adultes. Difficile de tirer des conclusions toutes faites de leurs réponses qui ne seraient sans doute pas tout à fait les mêmes dans des « contrées » plus privilégiées. Pourtant, on retrouve chez eux comme chez tous les enfants du monde des yeux rieurs, des moues désapprobatrices, des propos spontanés et parfois cinglants, un bon sens impressionnant et des enthousiasmes à gogo…
Juste un peu plus pollués par la peur de l’avenir de ce côté-ci du périphérique parisien. A l’encontre du fameux « quand je serai grand » plein d’espoir des générations précédentes, ce qui frappe d’abord, c’est leur unanimité quand ils parlent de la difficulté d’être adultes. Non seulement ils n’ont globalement pas hâte de grandir mais ils s’accordent aussi à dire que leurs parents préfèreraient sans doute être encore des enfants.
Ils reconnaissent en bloc que leur enfance est plus agréable que ne l’a été celle de leurs parents et attribuent globalement ce progrès… au progrès justement et à sa cohorte de facilités matérielles. C’est trop cool, nous on a la télé et les jeux vidéo s’exclament-ils en cœur avant qu’un non massif et pour le coup paradoxal ne l’emporte à la question « la télé et les jeux vidéos rendent-ils plus heureux ? »
Quand on leur demande de parler de leur vision des adultes en général, ils n’évoquent spontanément que leurs parents desquels ils sont visiblement très proches. Les seuls vrais défauts qu’ils leur trouvent : ne pas être suffisamment à leur écoute même s’ils estiment pouvoir globalement dialoguer avec les adultes, leur demander de ne pas faire ce qu’ils font eux-mêmes et avoir des comportements qui mettent leur santé en danger, notamment en fumant.
Enfin, pour eux, réussir sa vie, c’est d’abord avoir un travail et seulement ensuite être bien entouré, se sentir heureux. Il est des réalités économiques qui dépassent la fiction des rêves.

Evaluez cet article
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.