Une campagne contre les dérives sectaires qui touchent les enfants

0
489

Une campagne de lutte contre les dérives sectaires destinée aux parents a été lancée, à l’initiative de la Miviludes et du secrétaire d’Etat à la famille.
 

Environ 80 000 enfants sont concernés par ce phénomène qui monte en puissance. Les enfants sont des proies faciles pour les sectes. Quelques 10 000 affiches seront placardées sur les murs des écoles, des services sociaux et même des crèches, pour sensibiliser les parents. Cette campagne est le fruit d’une étroite collaboration entre le secrétariat d’Etat à la famille et la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).

Quand les sectes s’intéressent à votre santé

« Confrontés à des problèmes touchant leurs enfants, les parents désarmés ne savent pas toujours vers qui aller », explique Claude Greff, secrétaire d’Etat. En effet, quand la médecine classique est impuissante, ils sont prêts à tenter tous les remèdes miracles. C’est alors la porte ouverte aux «déviances thérapeutiques ». Afin de mieux informer les parents, les sites du secrétariat d’Etat à la famille et de la Miviludes ont prévu de délivrer prochainement des informations communes. Une formation destinée à repérer de telles dérives sera dispensée aux professionnels de la petite enfance et au personnel écoutant du Service national d’accueil téléphonique pour l’enfance en danger (Snated), le 119. Ces enseignements devraient débuter dès mars 2012.

Evaluez cet article
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.