Comment remédier aux terreurs nocturnes chez les enfants ?

0
3172
crédits : serge jordan

Les troubles du sommeil touchent autant les adultes que les enfants. Les nuits de certains bambins peuvent être éprouvantes à cause des insomnies, des cauchemars ou des terreurs nocturnes. Les terreurs nocturnes sont assez fréquentes chez les enfants. Elles peuvent se manifester au début de la nuit, pendant la phase du sommeil profond (environ 1 à 3 heures après que l’enfant s’est endormi). Bien qu’elles soient sans conséquence majeure sur le plan sanitaire, les terreurs nocturnes sont assez éprouvantes aussi bien pour l’enfant que pour le parent. Alors, comment remédier à ces parasomnies chez votre bout de chou ? Nous vous disons tout ici.

Quand parler à un médecin ou à un thérapeute des terreurs nocturnes de votre enfant ?

Avant toute chose, il est important de rappeler que les terreurs nocturnes se manifestent par une forte agitation chez l’enfant au milieu de la nuit. Si votre enfant commence soudainement à crier quelques heures après s’être endormi et que vous le retrouvez essoufflé, terrorisé et en sueur, il vient de vivre un épisode de terreurs nocturnes. Il est conseillé de consulter un médecin ou un thérapeute lorsque les terreurs nocturnes deviennent très fréquentes. Parlez-en donc à son pédiatre qui pourra vous conseiller sur le sujet et vous aider à trouver des solutions.

En général, il n’y a pas besoin d’un traitement particulier pour remédier aux parasomnies chez l’enfant. Ce trouble disparaît généralement de lui-même lorsque le sujet devient un adolescent. Néanmoins, si les crises sont intenses et qu’elles surviennent tous les soirs, vous pouvez contacter un professionnel en hypnose afin d’améliorer le sommeil de votre enfant. Vous pouvez également consulter un neurologue spécialiste du sommeil. Il est possible que les terreurs nocturnes soient des signes d’une éventuelle pathologie sous-jacente.

Comment créer un environnement sûr pour le sommeil de votre enfant ?

Plusieurs facteurs peuvent expliquer le déclenchement des terreurs nocturnes chez un sujet en bas âge :

  • une extrême fatigue,
  • le coucher s’est fait à une heure inhabituelle (trop tôt ou trop tard),
  • il a peur lorsqu’il se retrouve seul dans sa chambre,
  • des changements ont eu lieu dans son quotidien (changement d’école, perte d’un être cher, divorce de ses parents, etc.).

Hormis la consultation médicale pour déterminer un traitement efficace, la meilleure solution pour améliorer le sommeil de votre enfant est de créer un environnement sûr dans sa chambre à coucher. Tout d’abord, optez pour un lit adapté aux besoins et à la taille de votre bambin. Pour bien dormir, votre enfant doit se sentir rassuré et en sécurité. Privilégiez donc un matelas confortable et un lit avec des barrières pour qu’il puisse dormir sans crainte.

Créez également une ambiance propice au sommeil. Optez donc pour une décoration sereine. Si votre enfant vous notifie que l’un des objets de décoration placés dans sa chambre lui fait peur, nous vous conseillons de le retirer. Tous les éléments présents dans la pièce doivent l’apaiser et l’aider à trouver le sommeil. Optez donc pour un style épuré et privilégiez les couleurs neutres ou pastel qui permettent d’instaurer une atmosphère chaleureuse et zen.

Quant à la luminosité, privilégiez plusieurs sources de lumière à intensité. Ainsi, si votre enfant a peur du noir, vous pourrez adapter l’éclairage pour lui permettre de profiter d’un endormissement facile. Pour finir, évitez de disposer plusieurs objets dans le lit de votre enfant. Il peut garder son doudou, si cela le rassure. Un oreiller et une couverture suffisent pour garantir le confort du dormeur durant toute la nuit.

Conseils pratiques pour rassurer votre enfant en cas de terreurs nocturnes

Depuis quelques nuits, votre enfant se réveille brusquement ? Il pleure et est totalement paniqué et vous n’arrivez pas à le calmer ? Il est sûrement victime de terreurs nocturnes. Il est très important de savoir quoi faire pour le calmer et l’aider à continuer son sommeil.

En premier, n’essayez pas de le réveiller. La durée d’une terreur nocturne varie entre quelques secondes et 20 minutes au maximum. Laissez-le se rendormir et restez près de lui pour qu’il se sente en sécurité. Parlez-lui tendrement pour l’apaiser, mais ne le touchez pas s’il est agité ou s’il vous rejette. Si les terreurs nocturnes sont causées par la fatigue, encouragez-le à faire des siestes et mettez-le au lit plus tôt dans une ambiance calme.

Il est très important que vous restiez calme, car si vous paniquez, votre enfant le sentira et ne se calmera pas rapidement. Supprimez aussi les facteurs de stress dans sa vie. Pour finir, si les crises surviennent toutes les nuits à la même heure, essayez de le réveiller quelques minutes avant pour éviter la crise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.