Pour ou contre le retour de l’uniforme à l’école?

0
823

Pour ou contre le retour de l’uniforme à l’école, c’est la question qui est posée aux parents du collège Fermat à Toulouse. Cette proposition est faite pour lutter contre les marques d’inégalités sociales véhiculées par les tenues vestimentaires des élèves.

Par l’intermédiaire d’un sondage glissé dans les dossiers de pré-inscription en 6ème, les parents du collège Fermat à Toulouse ont été invités à se prononcer sur « le port, à l’intérieur de l’établissement, d’une blouse ou d’une tenue vestimentaire commune à tous les élèves, pour la rentrée 2014 ».

Le port d’un uniforme est proposé dans l’optique de gommer les inégalités sociales véhiculées par les tenues vestimentaires des élèves. Toutefois, la principale du collège a indiqué au journal La Dépêche, que même si les parents se prononçaient en faveur du port de la blouse, rien ne serait mis en place dès la rentrée de septembre. « Nous engagerons une réflexion plus approfondie », précise-t-elle dans une interview.

Uniforme ou pas ?

Le débat est lancé. L’association de parents d’élève FCPE de la Haute-Garonne dénonce une mesure hypocrite qui ne suffirait pas à faire oublier les inégalités sociales.

Ce n’est pas la première fois que le débat sur le port de l’uniforme s’invite à l’école. En 2009, le journal Le Figaro réalisait un sondage « Pour ou contre le retour de l’uniforme ? », il avait récolté 77% d’avis favorables. Plus tard en 2011, c’est le groupe UMP qui proposait le port « d’un vêtement commun » dans les écoles afin de lutter contre les inégalités sociales et de renforcer le sentiment d’appartenance à un établissement, sur le modèle anglo-saxon.

Lutte contre les inégalités ou témoin d’une école d’un autre temps, la blouse n’a pas encore trouvé sa place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.