La rougeole affole le compteur !

0
1933

Une épidémie de rougeole touche la France depuis 3 ans. Souvent bénigne, la maladie peut néanmoins entrainer de graves complications (4 cas de décès en 2010). Une seule solution : le vaccin.

Alors qu’on la croyait en voie de disparition depuis l’introduction du vaccin R.O.R en 1986, la rougeole revient massivement sur le devant de la scène ces dernières années. Les personnes ayant évité le vaccin et n’ayant jamais contracté la maladie forment aujourd’hui une base suffisante à une épidémie. En 2007, 40 cas de rougeole ont été déclarés. Un an plus tard, ils étaient 604, puis 1544 en 2009 et plus de 3000 entre janvier et décembre 2010.

Maladie fourbe par excellence, la rougeole commence par l’apparition de vilaines plaques rouges, d’abord derrière les oreilles, puis sur le visage, les bras, les jambes et le reste du corps. Ces plaques sont accompagnées de fièvres sévères (entre 38 et 40°), de quinte de toux, de nez qui coule et de z’yeux qui pleurent (classique).

La maladie dure environ 10 jours. Le malade est contagieux jusqu’à 4 jours après l’apparition des plaques. Une contagion extrêmement facile : le virus se déplace dans l’air et se transmet principalement dans les gouttelettes de salive émises par le malade.

La maladie disparait en général assez vite, parfois même sans traitement. Il existe néanmoins des cas de complications, rares mais sérieux : en 2010, quatre personnes sont décédées suite à une rougeole. Les complications sont principalement des otites, des bronchites, des détresses respiratoires et des cas de pneumonies. Dans certains cas extrêmes, la rougeole peut entrainer le coma voir le décès du patient.

Pas assez de vaccinés

Les enfants de moins de six mois sont protégés de la rougeole par les anticorps de leur maman, si elle a été vaccinée ou si elle a déjà contractée la maladie.

Pour les autres, le vaccin se fait en deux fois : une permière dose, si possible à 12 mois, puis une autre entre 13 et 24 mois. Un rappel est souvent nécessaire. Dans l’entourage d’une personne malade, ceux qui ne sont pas vaccinés doivent le faire dans les 72 heures suivant le contact.

Pour que l’épidémie soit stoppée, il faudrait que dans chaque département 95% des ebfabts reçoivent la première dose et au moins 80% la seconde. En attendant, l’éradication de la maladie passe par la prévention : dès l’apparition des premières plaques, prévenez les personnels et les enfants possiblement en contact (l’école, la crèche).

La rougeole exclut d’office les enfants de l’école. Comme personne ne voudra sûrement le garder, prenez-le comme une occasion de passer du temps avec votre enfant. Si si, derrière ces plaques horribles, c’est bien votre enfant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.