Les avantages de l’ostéopathie périnatale

0
358
crédits : serge jordan

L’ostéopathie périnatale peut être très utile aux futures mamans en permettant de prévenir certains problèmes lors de la grossesse, puis durant le post-partum. En effet, la grossesse est une période où le corps est soumis à de très nombreux changements, ce qui est une source d’épuisement et de douleurs physiques. Toutefois, l’ostéopathie périnatale peut intervenir afin de soulager les futures mamans.

Comment fonctionne l’ostéopathie périnatale ?

L’ostéopathie est une thérapie manuelle se concentrant sur les articulations, les os, les muscles, les fascias ainsi que les viscères. Elle est déjà largement répandue en Europe et notamment en France où il est possible de consulter un ostéopathe pour soulager différentes douleurs. L’ostéopathie périnatale, telle qu’elle est pratiquée dans le Cabinet B, par exemple, est une branche spécifique qui se concentre sur le bien-être des femmes enceintes et de leur bébé.

Un moyen efficace de soulager les douleurs de grossesse

Afin de préparer la future maman à l’accouchement, l’ostéopathie prénatale est pratiquée au cours de la grossesse. La semaine précédant la date prévue de l’accouchement, l’ostéopathe va procéder à des manipulations dans le but d’assurer la bonne mobilité au niveau du bassin, du diaphragme et de la colonne vertébrale. Pour que le bébé puisse passer dans le canal de naissance sans encombre, il faut que les muscles, les ligaments, les articulations du bassin et l’utérus soient libres de tension. L’ostéopathie périnatale permettra à la future maman d’avoir des contractions efficaces et coordonnées. Tout au long de la grossesse, la thérapie va préparer les muscles et dégager le diaphragme thoracique pour diminuer les douleurs et permettre la détente. La respiration sera aussi améliorée pour qu’il y ait une poussée adéquate lors de la délivrance du bébé.

Il est recommandé de procéder à une consultation chez l’ostéopathe avant la naissance du bébé pour dégager toutes les tensions pouvant influencer l’évolution de la grossesse. Certaines patientes choisissent même de se rendre chez ce thérapeute pour soulager les raidissements qui limiteraient la fertilité. Une fois que la femme est enceinte et que tout est normal, un suivi ostéopathique est conseillé une fois tous les trois mois et une semaine avant la date prévue de l’accouchement. La future maman sera ainsi débarrassée de toutes les tensions qui pourraient causer de l’inconfort et influencer la position du fœtus. Il est également conseillé de prévoir une séance d’ostéopathie périnatale après la naissance du bébé, pour la mère et l’enfant.

 

Y a-t-il des risques associés à l’ostéopathie périnatale ?

Les cas d’effets indésirables graves recensés suite à des thérapies manuelles sur des nourrissons et les femmes enceintes sont rares. En général, il n’y a pas de risques associés à l’ostéopathie périnatale si la grossesse est normale. Néanmoins, les cas d’urgence obstétricale comme l’hématome rétroplacentaire non résorbé, les mouvements fœtaux nettement diminués, la prééclampsie ou toxémie gravidique font l’objet d’une contre-indication absolue.

De même, chez le bébé, l’ostéopathie n’est pas indiquée pour les cas graves comme la fièvre, les difficultés respiratoires, les traumatismes liés aux chutes, le retard de croissance, la perte de poids, la soudure prématurée et pathologique de sutures crâniennes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.