Profession chasseur de poux!

0
4562

C’est le sérial-killer de l’hôpital Avicenne de Bobigny. Là où il passe, les poux trépassent. Rencontre avec un drôle de spécialiste…

Côté Mômes. Votre nom est LA référence parmi les spécialistes parasitologues. D’où vient cet intérêt pour ces insectes qui parasitent notre vie ?

Dr Arezki Izri. Je suis médecin parasitologue et entomologiste médical, c’est-à-dire spécialiste des insectes qui ont un intérêt médical. Je travaille sur les poux depuis 1983. J’étais l’élève du Dr Jean COZ, grand spécialiste des poux à l’ORSTOM, aujourd’hui IRD (Institut de Recherche de Développement). Depuis, je continue à travailler sur ces petites bêtes partout où je peux le faire. Epidémiologie, biologie, génétique des populations, sensibilité et résistance aux traitements…

CM. Le pou semble tolérant et large d’esprit : pas de distinction de races, de catégories sociales ou encore de sexes et pourtant, il semble préférer la tête des enfants plutôt que celles de leurs parents.

Dr. A.I.  Le pou ne préfère pas particulièrement la tête des enfants, il prolifère là où on le laisse se développer. Sur la tête d’un adulte, il est vite chassé par le sujet parasité qui, dès qu’il se rend compte de la présence de la petite bête, fait tout pour la détruire.  Chez un enfant, le pou a largement le temps de se reproduire avant que les parents de l’enfant ne se rendent compte du problème. De plus, comme les poux se transmettent essentiellement par contact direct tête contre tête, les enfants qui jouent beaucoup entre eux se transmettent plus facilement le parasite. Mais notez bien que très souvent les parents des enfants parasités ont eux aussi des poux, surtout les mamans qui sont peut-être physiquement plus proches de leurs enfants.

 CM. Chimiques ou aux actifs naturels, quels traitements conseillez-vous aux parents ? La pratique de shampoings préventifs est-elle une solution ?

Dr. A.I. Les produits qui ont une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) sont tous des produits à action chimique. Ceux qui sont à base de dérivés synthétique du pyrèthre connaissent de plus en plus d’échec, car les poux ont bien développé une résistance à ces produits trop largement utilisés par le passé. Les produits à action physique ou mécanique (huile de coco, huile d’anis et huiles siliconées), tendent à prendre avec succès le relais. Cependant, ces produits n’ont pas été validés par des essais thérapeutiques et n’ont pas d’AMM. Mais il est clair que ce sont ces produits qui vont se développer.

Quant à la prévention, à ce jour aucun produit dit « répulsif » n’a fait ses preuves. Bien au contraire, tous les produits que nous avons testés n’ont montré aucune efficacité répulsive.

Le meilleur moyen de prévention reste un ensemble de mesures : la surveillance parentale, l’éducation « sanitaire » et enfin la prise en charge rapide de toute pédiculose.

CM. D’une génération à l’autre, le pou connaît-il une mutation ? A-t-il encore une longue espérance de vie ?

Dr. A.I
. Oui, comme tous les êtres vivants, les poux connaissent des mutations. Ils sont devenus largement résistants aux insecticides et ce dans de très nombreux pays. La résistance continuera à se propager tant que les insecticides en question seront utilisés. Les poux sont sur l’homme depuis des millions d’années, alors croyez-vous qu’ils disparaîtront comme ça du jour au lendemain ? Je ne crois pas.

CM. Qu’avons-nous à apprendre que nous ne savons déjà sur le pou?

Dr. A.I.  Les poux sont des parasites strictement humains. Nous assurons l’élevage des poux sur nos têtes. Nous leur offrons le gîte, le couvert et la protection. Nous couvons leurs œufs et soignons leurs petits. S’ils prolifèrent sur nos têtes, c’est parce que nous les laissons faire. Il ne tient qu’à nous de bien surveiller nos enfants pour leur éviter d’attraper des poux ou les en débarrasser dès l’installation de la première bête. Pour cela, il suffit de coiffer soi-même ses propres enfants chaque jour et au moins une fois par semaine avec un peigne fin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.