Absentéisme d’enseignants: des parents d’élèves saisissent la HALDE

0
415

Des parents d’élèves d’Epinay-sur-Seine, révoltés par l’absentéisme massif des enseignants de leurs enfants, ont décidé de saisir la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE).« Discrimination territoriale ». C’est ce que dénoncent les parents d’élèves d’Epinay-sur-Seine, qui protestent depuis le mois de janvier. Le 7 février, déjà, 20 des 28 écoles de la ville ont été bloquées. En vain.

La FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves des écoles publiques) a déposé mardi sa lettre à la HALDE, une grande première pour une fédération de parents d’élèves. Selon les parents concernés, 84% des absences de courte durée n’ont pas été remplacés. L’absentéisme des enseignants en zone sensible pose problème et fait débat.

Absentéisme des enseignants: peut-on parler de discrimination ?

Pour la FCPE, il s’agit clairement d’une discrimination. “Les enfants d’Epinay-sur-Seine ne reçoivent pas, de la part de l’Education nationale, le même traitement que les autres enfants du territoire français“, annonce la lettre. En effet, selon les intéressés, ces absences à répétition touchent une population à 25% populaire et étrangère, celle-ci même qui devrait pouvoir bénéficier d’une attention toute particulière en termes d’éducation.

L’inspecteur d’Académie Daniel Auverlot, quant à lui, qualifie la mobilisation d’Epinay-sur-Seine de « politique ». Selon lui, même si les absences de courte durée ont effectivement été nombreuses en janvier, le taux de remplacement serait plus élevé en Seine-Saint-Denis qu’ailleurs : 7,5% au niveau national, contre 10% en Seine-Saint-Denis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.