Crochet : la technique de broderie de Lunéville

0
657
crédits : serge jordan

Dans l’univers de la haute couture et de la mode en général, les broderies sont très appréciées, surtout si elles sont réalisées à la main. Effectivement, une broderie peut embellir un vêtement et apporter de l’originalité. Mais la broderie s’utilise aussi sur les objets de décoration et les bijoux. Il existe différentes techniques de broderie, et celle qui est originaire de Lunéville connaît une forte popularité depuis plusieurs années. Découvrez ici la technique de broderie de Lunéville qui se fait au crochet.

Broderie de Lunéville : origine et définition

Encore appelée point de Lunéville ou broderie fantôme, la broderie de Lunéville est une technique qui a vu le jour en 1810. À l’époque, nous apprend Lageante.fr, il fallait utiliser des aiguilles pour broder, ce qui rendait le travail terriblement lent. C’est Louis Ferry qui eut l’idée d’enfiler des perles avant de commencer le travail de broderie proprement dit.

Il voulait, avec cette technique, imiter des dentelles telles que celles de Venise, Valenciennes ou Bruges. Il utilise alors, à la place de l’aiguille, un crochet spécial. Très vite, la méthode se popularise et de nombreux artisans l’adoptent. Celle-ci permet effectivement d’effectuer le travail plus vite tout en conservant la qualité de l’ouvrage.

Les indispensables pour faire de la broderie au crochet de Lunéville

Pour réaliser une broderie de Lunéville, le premier outil à avoir est le crochet qui est un peu différent des modèles classiques du marché. L’aspect est le même, mais ici l’aiguille ressemble à un hameçon et est très fine. Faites donc attention au moment de vous équiper. En plus du crochet, il vous faudra un métier à broder.

Il existe une grande variété de modèles sur le marché, mais c’est à vous de choisir en fonction de votre niveau. Des fils de différentes couleurs et d’épaisseurs variées, des perles, des paillettes et d’autres ornements sont aussi indispensables. Le tissu en organza est bien évidemment incontournable.

La technique de broderie de Lunéville, comment ça marche ?

La réalisation d’une broderie au crochet de Lunéville consiste à monter les perles ou les paillettes sur de l’organza en soie principalement. Mais il est possible d’utiliser d’autres tissus comme la tulle ou le coton. Pour cette technique, il existe un point de départ et un point d’arrêt.

Pour fixer les différents éléments sur le tissu, il faut se servir du point de chaînette. Mais ici, la broderie est faite à l’envers, ce qui lui confère le qualificatif de broderie fantôme. Une main de l’artisan tient le crochet au-dessus du métier, tandis que l’autre tient les perles ou les paillettes filées en dessous de celui-ci.

L’écartement dépend de la taille des pièces à monter. Mais avant de commencer, il est essentiel de dessiner le motif que l’on veut réaliser sur un papier. Il faut ensuite transférer celui-ci sur le tissu et utiliser les paillettes ou les perles pour le reproduire.

La tâche semble extrêmement facile, mais c’est un exercice qui requiert de la concentration, de la minutie et de la patience.

La technique de broderie de Lunéville est un travail artistique qui se fait avec un crochet. Elle permet de fixer des ornements tels que des perles sur un tissu pour reproduire différents motifs préalablement dessinés. C’est un ouvrage qui se réalise exclusivement à la main dans la région de Lunéville où elle a vu le jour. Elle sert dans la haute couture, mais aussi dans la décoration et la bijouterie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.