Les adolescents et leur portable : une histoire passionnelle

0
673
A l’heure où le Sénat interdit le portable à l’école et au collège dans le cadre du projet de loi sur le Grenelle 2 de l’Environnement, l’Union Nationale des Associations Familiales (UNAF) et Action Innocence publient les résultats de la première étude sur les adolescents et leur portable, menée par TNS Sofres. Décryptage.

Quelle place le portable tient-il dans la vie d’un ado ?

73 % des 12-17 ans sont équipés d’un téléphone portable, dont, avant 13 ans, 41 % de garçons et 49 % de filles.

Les discussions avec leurs parents quant à l’acquisition d’un mobile portent avant tout sur le choix du téléphone et du forfait, rarement sur les usages (14 % seulement des ados équipés ont déjà parlé par exemple de l’accès Internet depuis leur portable avec leurs parents).

L’étude confirme ce dont on se doutait déjà : le portable et l’ado, c’est une histoire passionnelle et personnelle, autant que le lecteur mp3, dont 80 % des ados sont équipés ! 79 % des ados ont un forfait (dont 65 % un forfait bloqué) et 90 % des forfaits et cartes prépayées sont financés par les parents. Enfin, le portable est aussi, dans 26 % des cas, l’outil qui permet de rompre à distance avec un ou une petit(e) ami(e).

Les adolescents ont-ils peur de leur mobile ?

L’étude de la Sofres montre que les jeunes sont conscients des règles d’utilisation liées à la santé mais ne les appliquent pas.

77 % savent qu’il est conseillé d’utiliser un kit oreillette mais seulement 34 % l’utilisent. 96 % savent qu’il est déconseillé de dormir avec son portable sous l’oreiller mais 31 % le font quand même ! 42 % des ados craignent d’être filmés ou pris en photo dans une situation embarrassante… mais 43 % d’entre eux ont déjà pris en photo ou filmé quelqu’un dans une situation ridicule.

Les premiers chiffres sur le harcèlement et le sexting apparaissent aussi dans cette étude : 16 % des ados ont déjà été harcelés sur leur mobile, 14 % ont déjà reçu des messages à caractère sexuel de la part de camarades et 10 % de la part d’inconnus.

Le portable à l’école : transgresser les interdits ?

61 % des adolescents ont déjà utilisé leur portable dans les couloirs ou la cour de récréation de leur établissement, même quand le règlement intérieur l’interdisait. 54 % d’entre eux ont déjà reçu un message ou un appel qui ont fait sonner leur portable pendant un cours et 47 % l’ont déjà utilisé en salle de classe.

2 élèves par classe (soit 7 % des ados interrogés) ont déjà utilisé leur portable pour filmer un professeur et 8 % des ados ont déjà filmé une bagarre avec leur portable (happyslapping). « Cette étude confirme les constats que nous faisons chaque jour lors de nos interventions dans les établissements scolaires. Les jeunes maîtrisent l’aspect technique des outils mais beaucoup moins leurs implications sociales », souligne Véronique Fima, Directrice d’Action Innocence France, ajoutant « de plus, les comportements à risques, voire malveillants, ne sont pas anecdotiques, même s’ils ne sont pas majoritaires ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.