Nouvelle mère : comment gérer la période post-partum ?

0
2482
crédits : eric fort

Pour de nombreuses mères, l’arrivée du premier bébé est une grosse période de doute. Au-delà des craintes liées aux soins et au bien-être de l’enfant, des interrogations subsistent sur les différentes façons de traverser cette période en tant que femme. Voici quelques astuces pour y arriver.

Acquérir un kit post-partum

L’une des meilleures façons de gérer la période après l’accouchement est d’acquérir un Kit post-partum auprès d’un spécialiste. C’est un paquet composé de différents produits susceptibles de vous accompagner pendant les premières semaines après la grossesse. Il peut être question de :

  • bandeau peau à peau ;
  • soins correcteurs ;
  • douchette zone intime.

Considérant que le corps de la femme subit de nombreux changements pendant la grossesse, ce kit revêt une importance capitale. Après un accouchement, il est souvent nécessaire d’attendre de longues semaines avant de retrouver un corps en parfait état. Toutefois, il arrive parfois que des traces de la grossesse (vergetures, cellulites, périnées douloureux) subsistent.

Les composants du kit tels que les soins correcteurs permettent de prévenir l’apparition des vergetures et/ou cellulites tandis que la douchette zone intime par exemple permet de nettoyer le périnée sans le brusquer.

Déléguer les tâches

Pour de nombreuses femmes, les premières semaines de vie avec le bébé sont les plus complexes. Pour cause, il est pratiquement impossible de laisser le nouveau-né tout seul. Il devient alors difficile de remplir les obligations professionnelles et personnelles.

Puisqu’il est hors de question de délaisser votre bébé, déléguez les autres tâches à réaliser. De nos jours, il existe de nombreux spécialistes qui proposent des services d’aide à domicile. Ils sont donc parfaitement capables de préparer les repas et de réaliser les tâches courantes de la maison.

Prévoir un suivi psychologique

Au-delà des changements physiques et des défis liés à l’organisation, la préparation de la période post-partum passe également par la mise en place d’un suivi psychologique.

Selon certaines études, 70 à 80 % ressentent un baby-blues dans les premiers jours suivant l’accouchement. C’est une sensation de vide ou d’anxiété liée au fait que le bébé ne soit plus dans le ventre. Toutefois, ce blues est relativement simple à traiter et disparait en quelques jours.

En revanche, lorsqu’il est négligé, cette mini dépression peut provoquer une dépression post-partum nettement plus grave. Elle se caractérise par des insomnies, une forte irritabilité et des difficultés à maintenir un lien avec le bébé. Dans ce cas, le recours à un spécialiste est nécessaire. N’hésitez donc pas à prendre rendez-vous ou à en discuter avec le médecin traitant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.