Enfant et internet : Surveiller “leur” World Wide Web

0
913

Enfants du web : que dit la loi ?Selon la loi du 21 juin 2004, pour la confiance dans l’économie numérique, les fournisseurs d’accès à Internet sont tenus d’informer et de proposer à leurs abonnés un ou des « moyens techniques permettant de restreindre l’accès à certains services ou de les sélectionner. »

Depuis le 31 mars 2009, chaque formule d’abonnement des FAI doit contenir un outil de contrôle parental gratuit, facile d’installation et performant. Cette mesure est le résultat de l’engagement que les FAI ont signé le 16 novembre 2005 lors de la Conférence de la Famille avec Philippe Bas, ministre délégué à la Famille.

Les logiciels de contrôle parental

La question de l’accès à Internet est devenue indissociable de celle concernant la sécurité et la protection des enfants. Pour apporter un « cadre » technologique à l’univers virtuel difficilement maîtrisable, le marché des logiciels de contrôle parental ne cesse de se développer. La principale fonction de ces logiciels est le filtrage de contenu. Il s’effectue à partir d’une liste noire contenant les adresses de sites inappropriés, le logiciel vérifie les pages consultées et en bloque l’affichage si le site est dans la liste.

Le filtrage des fournisseurs d’accès

A la liste noire restrictive « répond » la liste blanche, permissive. Les parents ou les éditeurs de logiciel établissent une liste de sites autorisés auxquels l’enfant a uniquement accès. Cette seconde méthode convient davantage aux plus jeunes. « Les deux types de filtrage sont inclus dans les solutions proposées par les fournisseurs d’accès à Internet » explique Christine du Fretay, présidente de l’association E-Enfance. Cette association réalise des tests comparatifs sur les logiciels de contrôle compris dans les abonnements des principaux FAI.

Christine du Fretay commente leur démarche : « nous agissons comme une personne lambda, nous prenons une connexion chez les fournisseurs et testons l’efficacité de chaque logiciel. Les FAI ont repris les meilleurs logiciels existants et les ont intégré, ce procédé est spécifique au marché français. Tous vont encore améliorer la qualité du filtrage et la facilité d’utilisation.» Les résultats des tests, parus le 6 juin dernier, donnaient AOL et Wanadoo en tête. La session suivante aura lieu en décembre.

L’indispensable vigilance des parents

Essentielle à la protection des enfants, l’option de filtrage est souvent complétée par d’autres techniques telles que les listes de mots-clés personnalisables, le blocage de certaines applications (messageries, logiciels d’échanges de données…), la protection des renseignements personnelles ou le blocage par planification horaire…

Comme le souligne Marc Carrard, responsable analyses et développements informatiques à l’association Action Innocence : « Les logiciels les plus performants bloquent plus de 97% des contenus pornographiques et choquants mais la plupart ne proposent pas toutes les options pour constituer le logiciel “parfait”.» L’association Action Innocence a mis en place le projet Filtra afin de tester des logiciels de contrôle et d’offrir une plateforme comparative.

« Il est impossible de savoir combien il existe de logiciels, nous ne testons que ceux possédant l’option de filtrage, qu’ils soient gratuits ou payants. Le seul problème de la gratuité peut être une déficience de la maintenance mais sinon certains sont très bons » indique Marc Carrard. Le contrôle parental d’AOL est ainsi classé premier de la vague de tests du mois d’avril, suivi par le navigateur sécurisé eye.KIDZ, gratuit mais incompatible avec les autres navigateurs.

 Les prochains essais seront publiés en octobre. Pour Marc Carrard « l’idéal serait que l’utilisateur choisisse ses options dans son contrat d’abonnement afin que le contrôle soit fait en amont. Nous sommes dans une période charnière où, même si les interfaces sont simplifiées, beaucoup de parents ont encore peur d’installer cet outil car ils ne pratiquent pas forcément l’informatique. » Si le recours à un logiciel de contrôle parental est fortement recommandé, l’accompagnement et la communication permettent aux enfants de se servir d’Internet dans des conditions optimales.

Evaluez cet article
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.