Gynécologie : le premier rendez-vous

0
444

Votre fille est en âge de prendre son premier rendez-vous gynécologique. Vous aimeriez la rassurez mais ne savez plus exactement quelles sont les étapes de cet événement. Quelques rappels pour vivre avec elle ce grand moment.

A quel âge fixer le premier rendez-vous ?

A vrai dire il n’y a pas d’impératif en termes de santé. Certaines choisissent la période des premières règles pour s’y rendre, d’autres le besoin de prendre un contraceptif ou bien d’aborder des sujets de discussion dont elles n’osent pas parler en famille ou entre ami(e)s.

Si votre fille l’interroge, le gynécologue répondra à toutes les questions concernant les changements de son corps, ses règles et les douleurs qui peuvent les accompagner. Il l’accompagnera dans sa découverte et son apprentissage de la sexualité. Il la préviendra des risques de grossesse, abordera des sujets comme les maladies sexuellement transmissibles. 

D’où l’intérêt de choisir avec soin le gynécologue* de votre fille : attention, confiance, écoute, voire sexe (certaines jeunes filles préfèreront rencontrer une femme médecin dans un premier temps), sont autant de critères qui devraient vous aider à sélectionner le bon spécialiste.   Les adolescentes qui préfèrent des rendez-vous anonymes et gratuits, peuvent consulter des gynécologues dans les PMI ou planning familiaux.

Déroulement de la première rencontre

Au premier rendez-vous, votre fille ne devrait pas subir d’examen gynécologique.

Cette première rencontre est un moment d’échange au cours duquel le médecin l’interrogera sur : la date de ses premières règles, leur rythme et leur abondance, son alimentation, ses maladies infantiles et antécédents familiaux, son premier rapport sexuel le cas échéant.

 A la demande de votre fille, le médecin pourra prescrire un moyen contraceptif, sans pour autant effectuer d’examen gynécologique.

L’examen gynécologique en question

Il consiste à vérifier la bonne constitution de la vulve, du vagin, du col de l’utérus et des ovaires à l’aide d’un spéculum (instrument long et étroit que le médecin introduit dans le vagin et qui, une fois entrouvert, permet l’observation de la cavité). Indolore, cet examen n’endommage pas l’hymen.

Le médecin effectue ensuite un toucher vaginal pour examiner les organes génitaux internes et palpe les seins pour détecter la présence de kystes. Si votre fille a déjà eu un rapport sexuel, il pourra aussi réaliser un frottis, c’est-à-dire un prélèvement de cellules du col de l’utérus.Par prévention, les femmes doivent consulter un gynécologue une fois par an.

Evaluez cet article
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.