Pension de réversion : en tant qu’ex, y a-t-on droit ?

0
1052
crédits : serge jordan

La pension de réversion est une rente mensuelle versée par la Sécurité sociale au conjoint survivant en cas de décès de son partenaire. Il s’agit d’une partie de la retraite de la personne décédée, que vous pouvez empocher sur demande. Son attribution est toutefois liée à différentes conditions. Il est donc nécessaire de vous renseigner en amont de la demande de réversion. De plus, elle nécessite la constitution d’un dossier incluant plusieurs pièces justificatives. En tant qu’ex, il est possible de percevoir cette pension sous certaines conditions.

Pension de réversion : de quoi s’agit-il ?

La pension de réversion désigne une partie de la retraite d’un conjoint décédé, que la Sécurité Sociale attribue chaque mois au survivant. Cette pension n’est valable que si les conjoints ont été sous le régime du mariage et que le défunt a perçu une retraite ou qu’il a versé des cotisations. Le conjoint survivant n’a donc pas droit à cette pension si le couple était concubin ou pacsé, même si des enfants sont nés de cette union. La pension de réversion peut toutefois être touchée même après un divorce. Certaines conditions doivent être remplies pour la toucher en tant qu’ex. Celles-ci sont variables en fonction du régime de retraite auquel le conjoint décédé était affilié.

Son montant est fixé à 54 % de la retraite de base que ce dernier aurait touchée. Le calcul est basé sur les ressources du conjoint survivant. Le montant de ressources déclaré doit donc être exact, avec les biens immobiliers et mobiliers considérés. De plus, l’attribution de cette pension se fait sur demande. Si vous souhaitez en savoir plus, visitez ce site sur lequel vous trouverez différentes informations utiles concernant la pension de réversion.

 

Dans quelles conditions pouvez-vous toucher la pension de réversion quand vous est séparés ?

Seul un ex qui aurait été marié avec le défunt peut demander la pension de réversion. Le mariage est donc la principale condition de l’attribution de cette rente mensuelle. Il faut aussi répondre aux autres conditions imposées pour en bénéficier. Pour le régime de base, le conjoint survivant doit être âgé d’au moins 55 ans et ses ressources annuelles ne doivent pas excéder les 21 985.60€ pour une personne seule, contre 35 176€ pour une personne vivant en couple.

Pour le régime complémentaire, la condition de l’âge reste la même. À cette condition vient toutefois s’ajouter le fait de ne pas s’être remarié pour pouvoir bénéficier de la pension de réversion, mais la situation change dans le cas où l’ex-conjoint se serait remarié après le divorce. Dans ce cas, la pension de réversion est partagée entre l’ex-conjoint et le conjoint au jour du décès. Le montant de chacun est défini en fonction de la durée de chaque mariage par rapport à la durée totale de mariage du conjoint décédé. Les conditions d’attribution restent toujours valables.

Quelles sont les démarches à suivre en tant qu’ex ?

La demande de la pension de réversion doit se faire par étape. Vous devez commencer par retirer le formulaire de demande auprès de l’organisme de retraite et vous renseigner sur les différents documents à réunir pour constituer le dossier. Outre les pièces d’identité et de situation matrimoniale, le relevé d’identité bancaire avec le dernier avis d’imposition et l’acte de naissance du défunt doivent en faire partie.

La demande peut être envoyée en ligne ou par courrier. Dans tous les cas, il faudra attendre environ 4 mois maximum pour recevoir une réponse. Une absence de réponse équivaut à un refus. La demande se fait auprès d’un seul régime, notamment à la caisse de celui de dernière activité du défunt. Il est tout à fait possible de faire appel à un conseiller retraite qui sera apte à vous accompagner tout au long de la procédure. Ce dernier peut vous aider à constituer votre dossier de demande. Il vous éclairera également sur la manière de calculer le montant de la retraite ou encore sur les ressources à déclarer.

Vous pouvez donc parfaitement formuler une demande de la pension de réversion, qui correspond à une partie de la retraite de votre ex-conjoint, en cas de décès. Pour cela, vous devez avoir été mariés. D’autres conditions pourraient aussi vous empêcher de percevoir cette pension. La procédure doit être réalisée auprès du dernier organisme où le défunt a été actif dans le versement de ses cotisations. Avant la demande, pensez à vous renseigner sur les différentes pièces justificatives à rassembler. Un conseiller retraite peut vous aider dans les démarches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.