Comment éloigner l’intoxication alimentaire ?

0
251
intoxication alimentaire

Pour toute la famille, l’intoxication alimentaire représente un danger. Elle arrive après avoir mangé des aliments ou des substances souillés ou contaminés par des agents pathogènes comme les bactéries, les champignons, les métaux lourds, les parasites et les virus. D’ailleurs, les parents doivent faire attention, car en Hexagone, plus d’un tiers des intoxications alimentaires arrivent à la maison. Pour éloigner cette infection, adoptez ces gestes simples.

Les bactéries les plus dangereuses

L’intoxication alimentaire est causée par des bactéries, et les plus connues et les plus présentes dans les pays développés sont les salmonelles, l’E. coli, le norovirus, les campylobacter jejuni, la listeria monocytogenes et le clostridium botulinum. Ce sont les enfants de bas âge, les personnes fragiles et les personnes âgées qui sont les plus vulnérables aux infections de salmonelles. Ces bactéries se trouvent dans la viande crue et les œufs, et l’infection se développe sous 12 à 72 heures. Les campylobacter jejuni sont présents dans les intestins des oiseaux et dans les excréments du bétail ou des animaux de compagnie. Ces bactéries sont neutralisées en cuisant correctement les aliments. Naturellement présent dans les intestins de plusieurs animaux, l’E. coli se développe dans les produits bovins (viande et lait non pasteurisé) et dans les aliments contaminés par les excréments bovins. En plus de provoquer des vomissements, une forte fièvre et une diarrhée hémorragique chez les personnes vulnérables et fragiles, cette bactérie se répand rapidement. Le norovirus s’attrape via les fruits frais, les légumes à feuilles et les fruits de mer, et il résiste à une température de moins de 60°C. Même s’il y a depuis quelques années une grande amélioration des procédures d’hygiène, ces bactéries peuvent contaminer les aliments. La contamination peut se faire pendant la préparation des aliments, de l’élevage, au champ, à la chaîne de fabrication agroalimentaire et de distribution jusqu’à la cuisine.

Les symptômes de l’intoxication alimentaire

On trouve différents agents pathogènes qui provoquent l’intoxication alimentaire, mais les symptômes restent toujours les mêmes. On constate des vomissements, des diarrhées, des nausées, une perte d’appétit, de la fièvre, des frissons, des douleurs ou des crampes abdominales ou intestinales et des douleurs musculaires. En général, l’intoxication alimentaire part d’elle-même après quelques jours, mais dans certains cas, il est utile de voir le médecin traitant, surtout en cas d’épidémie. Tel est aussi le cas si les symptômes sont sévères ou si c’est une personne fragile qui est touchée comme les femmes enceintes, les enfants de bas âge, les personnes âgées… Pour rappel, les parasites, les virus, les bactéries… sont présents dans les aliments, mais ils ne sont pas dangereux si les aliments sont cuits correctement. Ils sont dangereux s’ils se multiplient ou s’ils contaminent d’autres aliments à cause d’une mauvaise hygiène personnelle, d’un mauvais entretien des aliments, des équipements de cuisine…

Comment éviter l’intoxication alimentaire ?

  • Le lavage des mains: Pour éloigner l’intoxication alimentaire, il faut avoir une bonne hygiène des mains. Ainsi, vous devrez laver vos mains souvent avec de l’eau tiède savonneuse, et apprenez aussi à vos enfants ce geste. Pour être efficace, le lavage des mains doit se faire au moins pendant une vingtaine de secondes. C’est essentiel avant de manipuler les aliments, surtout les aliments à manger crus, les aliments terreux et la volaille, après être allé aux toilettes, après avoir touché la poubelle ou un animal…
  • Le nettoyage des équipements dans la cuisine : Il faut aussi procéder au nettoyage correct de tous équipements dans la cuisine : les planches à découper et le plan de travail. Pensez à bien les nettoyer avant et après la préparation des repas. Sachez qu’il y a deux fois plus de bactéries fécales sur une planche à découper que sur la lunette des toilettes. Aussi, utilisez différents couteaux et planche à découper pour la préparation de la viande crue ainsi que des légumes et des fruits.
  • Le nettoyage de la cuisine: Nettoyez régulièrement le sol de votre cuisine pour éviter l’accumulation de saletés et de graisse, mais non pas en cas de chute ou de liquide renversé. Mettez les déchets comme les sacs en plastique, les récipients, les bouteilles et les restes alimentaires dans des réceptacles adaptés. Videz souvent vos poubelles pour éviter la moisissure ou la pourriture et l’apparition de nuisibles comme les souris, les rats, les mouches et les cafards.
  • Une bonne température de cuisson : Si vous préparez de la viande crue ou des fruits de mer, faites attention à leur niveau de cuisson. En effet, il faut une certaine température pour tuer les bactéries et autres micro-organismes. Pour les saucisses, les volailles et la viande hachée, plantez un couteau profondément pour voir la présence de zone rouge ou de sang. Pour être sûr de la cuisson, utilisez un thermomètre de cuisine.
  • La conservation des aliments : Pour éviter l’intoxication alimentaire, conservez bien vos aliments. Mettez un couvercle par-dessous, et vérifiez que c’est bien froid avant de mettre au frigo. Ne gardez pas dans cet appareil plus de 2 jours les aliments cuits. La température idéale du frigo est en dessous de 5°C. Quand vous réchauffez, il faut que les aliments ressortent brûlants pour tuer les micro-organismes.

Découvrez également Quelques conseils pour protéger votre bébé des maladies.

Evaluez cet article
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.