Tout savoir sur la pratique du cododo

0
361
cododo

Vous venez d’accueillir un tout mignon petit bébé dans votre famille, et vous vous demandez si pendant ses premiers jours de vie, il faut le faire dormir dans sa chambre ou dans la chambre parentale à côté de vous ? C’est une question tout à fait légitime, mais avant de prendre une décision, découvrez d’abord ce que c’est le cododo.

Qu’est-ce que le cododo ?

Le cododo qu’on appelle également co-sleeping ou sommeil partagé consiste à partager la chambre parentale avec le nouveau-né. Mais le bébé ne doit pas dormir dans le même lit que ses parents, ça augmente le risque de mort subite du nourrisson, de mauvaise régulation de la température de l’enfant et d’étouffement. Il faut mettre un petit berceau dans la chambre ou un lit cododo comme sur https://bebe.cool/lit-cododo/. C’est un berceau qui se fixe au lit des parents, du côté de la maman afin que l’enfant dorme à part. La pratique du cododo peut être arrêtée si le bébé parvient à dormir 6 heures non-stop, ça arrive souvent vers 3 mois.

Qui pratique le cododo ?

la pratique du cododoLe cododo est une pratique courante dans plusieurs pays. En Chine, plus de 90 % des parents dorment avec leur bébé, et au Japon, c’est plus de 65 %. Mais il est aussi prisé en Europe, notamment en Norvège et en Suède. Dans ces pays, plus de 50 % des parents pratiquent le cododo. Il est également pratiqué en Inde, en Autriche, au Danemark et en Australie. Pour la France, seulement le quart des parents partagent leur chambre à coucher avec leur bébé. Mais cette pratique est de plus en plus prisée grâce à l’approche plus naturelle des premiers contacts avec le bébé.

Les controverses autour du cododo

Même si le cododo est une pratique sujette à beaucoup de controverses, plusieurs professionnels le conseillent. Selon l’OMS, un enfant peut dormir avec ses parents pendant ses 6 premiers mois de vie, mais dans un lit à part à proximité. Elle précise aussi que si la maman allaite, elle peut dormir à côté de son bébé en se tournant vers lui, mais à condition qu’elle ne soit pas trop fatiguée pour ne pas s’endormir sur l’enfant. Malgré ses recommandations, le cododo est encore critiqué en Hexagone. Ses détracteurs affirment qu’il est dangereux à cause du risqué d’étouffement de l’enfant par l’un des deux conjoints quand il est dans un cycle de sommeil profond. Le bébé risque aussi d’être étouffé par la couette ou l’oreiller. Notons également le risque de chute s’il est placé au bord du lit. Afin d’éviter ça, certaines précautions sont à prendre.

Les avantages du cododo

Le cododo est courant dans plusieurs cultures en raison de ses différents avantages. En optant pour cette pratique, le bébé se sent rassuré, car ses parents sont à côté. Ainsi, il va bien dormir et se réveiller moins. Mais encore, le cododo favorise le lien profond entre les parents et l’enfant et répond à ses besoins physiologiques. Pour la maman, il augmente le succès de l’allaitement maternel. Il limite les va-et-vient nocturnes tout en participant au repos et donc, à une meilleure production de lait maternel. Les parents sont moins fatigués et plus sereins, car ils ont une meilleure qualité de sommeil. Mais encore, ils sont rassurés la nuit, car le bébé est tout près, ils ont un œil sur l’enfant à tout moment. L’autre atout du cododo est qu’il prévient la mort subite du nourrisson. L’OMS affirme que le risque diminue de 50 %.

Les précautions à prendre

Pour bien pratiquer le cododo, certaines règles sont à respecter. C’est essentiel afin d’assurer la sécurité de l’enfant. Il ne faut pas laisser le bébé dormir seul sur un lit d’adulte, de même, il faut éviter de le faire dormir sur un lit d’eau, sur le canapé ou sur un matelas pneumatique. Il ne doit pas aussi dormir sur un matelas trop plat et trop ferme. Lors du cododo, ôtez tous les objets près de l’enfant (doudou, oreiller, couverture, jouets…). Mettez sur lui une couverture adaptée, n’utilisez pas une couverture trop grande ou une douillette lourde. Pensez à sécuriser le lit pour éviter les chutes. Vous ne devrez pas prendre des substances qui risquent de nuire à votre attention et à votre disposition à vous réveiller comme la drogue, l’alcool, les somnifères, les médicaments… Évitez aussi de dormir avec votre bébé si vous êtes fatiguée.

Découvrez également Le ronflement de bébé.

Evaluez cet article
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.