Être parents d’un enfant différent

0
330
enfant différent

Certains parents découvrent que leur enfant est différent à la naissance alors que d’autres le savent pendant la grossesse. Que ce soit un handicap et un autre problème persistant, savoir que son enfant n’est pas comme les autres est poignant, c’est un choc. C’est une réalité, il faudra y faire face. Les émotions se bousculent, mais le plus important est sa santé. C’est loin d’être facile, mais découvrez nos conseils pour son bien-être et pour le vôtre.

Comment réagir face à la situation ?

Suivant la maladie ou le handicap, si c’est détecté avant l’accouchement, certains parents choisissent de mettre fin à la grossesse, mais certains troubles ne se repèrent que plus tard. Quand on nous dit la première fois que notre enfant est différent et qu’il ne sera jamais comme les autres, un lot d’émotions arrivent allant du déni, de la colère, de la culpabilité en passant par la douleur et la tristesse jusqu’à l’injustice, l’impuissance… C’est après que vient l’acceptation qui ne sera jamais totale malheureusement même après avoir eu connaissance de ce qui fait souffrir l’enfant. Mais il faut toujours face à la situation le plus rapidement possible afin de connaître les démarches à faire par la suite. Même si ça entraîne une douleur intense, il vaut mieux confronter la vérité que de nier le problème. Les parents font face à des questions sans réponses cependant, l’incompréhension et la tristesse ne changeront en rien ainsi, il faut voir les choses d’une nouvelle façon différente, faire le deuil de ce qui est prévu pour votre enfant. Il faut le soutenir en ne cessant pas de l’aimer et en lui donnant tous les soins dont il aura besoin pour qu’il réussisse à avoir une vie normale.

Les besoins particuliers de l’enfant différent

Un enfant normal a des besoins comme l’affection, les soins, l’alimentation… mais un enfant différent a des besoins particuliers nécessitant une importante adaptation. Suivant le handicap ainsi que de sa complexité, il faut donner certains soins spéciaux. C’est un vrai parcours de combattant pour les parents, surtout si l’enfant ne pourra jamais vivre en autonomie. Pour les aider, le médecin les met en contact avec les professionnels adéquats comme un psychologue, un éducateur, un ergothérapeute… Ils sauront les guider, les orienter et les conseiller convenablement. En effet, il faut qu’ils s’entourent de bonnes personnes pour surmonter la situation. Toutefois, le bien-être de l’enfant dépend des parents. Malgré les accompagnements spécifiques, il demandera de l’amour inconditionnel et un soutien comme tous les autres enfants.

Les réactions et le regard de l’entourage

Une fois que les parents ont accepté que leur enfant est différent, il faut annoncer la nouvelle à l’entourage. C’est loin d’être facile, car les réactions des autres sont mitigées parfois. Il peut y avoir de la pitié, de l’incompréhension… de la part des amis et de la famille. Mais encore, les commentaires et les regards des autres peuvent affecter la perception des parents du problème. Malgré la douleur, il faut aborder le sujet de façon ouverte et franche afin de briser les tabous. Certains parents sont tentés de cacher leur enfant différent, mais c’est en ayant une vie la plus normale que possible qu’il pourra être accepté par la société et y avoir sa place. Aussi, si les parents ont déjà d’autres enfants, il ne faut pas les délaisser, il faut leur expliquer clairement la santé de leur frère ou de leur sœur. Il ne faut pas oublier qu’ils sont aussi confrontés à cette situation, et ils risquent de recevoir les commentaires de leurs camarades. C’est donc la dynamique de la famille qui va changer afin de s’adapter à nouvelle situation.

Les aides disponibles

Les enfants qui ont des soucis de santé ont besoin de soins, et leurs besoins sont différents. Une fois que le diagnostic est posé, il est essentiel que l’enfant se fasse suivre dans un centre de réadaptation pouvant l’aider. Les parents ont aussi besoin de courage et d’amour pour pouvoir s’adapter. Il existe des groupes d’entraide, des groupes de discussion entre parents, des intervenants sociaux spécialisés, des associations de parents… Ils peuvent également être submergés par les émotions, c’est normal, ce n’est pas une faiblesse, et il n’y a aucune honte à demander l’aide d’un psychologue pour clarifier les ressentis et les peurs de l’avenir. Il y a des services de soutien permettant de s’habituer à la situation et la santé de l’enfant et des associations offrant de l’information et du soutien en rapport avec différents soucis de santé. Mais il y a également des aides financières afin de couvrir les soins de l’enfant.

Avoir un enfant différent est tout un défi, mais les parents ne doivent pas s’isoler, il faut aller vers les parents vivant la même situation et verbaliser les émotions. C’est certain, la vie ne sera plus comme avant, mais l’enfant n’est pas responsable de ça, il a besoin plus que tout de ses parents et de leur amour.

Prenez aussi le temps de lire Famille nombreuse : Comment bien s’organiser ?

Evaluez cet article
Cliquez pour noter cet article !
[Total: 0 Moyenne: 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.